C'était la rentrée, il faisait un temps magnifique, on se serait cru au printemps. Je ne me sentais pas bien pour autant. Et j'avais (et ai toujours) de quoi : seule dans une classe où vous ne connaissez que deux-trois personnes, et encore, uniquement de vue... Mes amies étaient toutes dans des filières ou des classes différentes, mais ensemble ! Cette injustice me rendait folle... Pourquoi pas moi ?!

La fin de la semaine était arrivée sans apporter de bonnes nouvelles et je commençais à me résigner... Après tout, ce n'est jamais qu'une année dans ma vie... Après le repas, j'avais une heure de libre. Comment suis arrivée sur un banc avec d'autres élèves de ma classe, ça je ne sais pas... Toujours est-il que nous avons décidé (la cafétéria étant fermée et la perm bondée) d'aller "travailler" sur l'herbe devant le lycée.

Screenshot-24

J'allais m'installer un peu à l'écart du groupe, comme à mon habitude, quand...

"Pourquoi tu ne te rapproches pas ? On va pas te manger, tu sais."

Deux phrases. Deux phrases totalement banales et anodines. Deux phrases qui ont influencé tout ce qui a suivi...enfin, c'est plutôt celui qui les a prononcées...

Screenshot-19

Peter. Ne faites pas attention à son air agressif, il n'est pas sérieux. En fait, on ne peut jamais être sûr de quand il est sérieux ou non. Il est mon total opposé. Il participe à chaque cours, sans être considéré comme un "intello", alors que je fais de mon mieux pour passer inaperçue. Il est agréable, à l'aise avec les gens, sportif... Tout le monde l'apprécie.

Grâce à lui, j'ai passé une super après-midi.

Screenshot-9

"Donc, toi, c'est...Sanne ?"

"Oui." J'ai souri.

"Je le sais grâce au-"

"Au livre de maths ?" Je lui avais prêté le mien le matin-même, il avait dû lire mon nom sur la couverture.

"Voilà."

"Et toi, c'est Peter ?"

"Oui."